Le numérique, contours, enjeux et impacts

Le numérique, définition et périmètre

Lorsque l’on parle de numérique, ce terme peut évoquer des objets ou usages différents en fonction de notre interlocuteur. En effet, le numérique touche différents domaines, bien que ceux-ci soient intrinsèquement liés entre eux et ce, de façon directe ou indirecte. Ainsi définir le numérique n’est pas aisé puisque on peut autant en parler dans le cadre de l’aménagement des territoires, que l’emploi, les compétences, la formation, ou encore d’internet, d'applications, de marketing digital, de big data, logiciels,  de jeux vidéo, d'e-commerce, ou de l’économie numérique.
Sans tendre à l’exhaustivité, ce dossier approche certains de ces domaines en les abordant au travers de différentes dimensions (nationale, régionales, voire plus locales), en pointant leur impact que ce soit sur le territoire, les citoyens, l’emploi, la formation ou encore l’éducation.

Les enjeux du numérique

"Le basculement de l'économie française dans l'ère du numérique produit des effets chaque jour plus sensibles, tant sur les individus – en qualité de citoyens, de consommateurs, d'utilisateurs, ou même de patients – que sur les organisations privées ou publiques. L'apparition de services innovants, qu'ils soient personnalisés, collaboratifs ou simplement plus pratiques, donne naissance à de nouveaux modèles économiques et bouleverse la plupart des secteurs d'activité. En parallèle, l'essor du numérique facilite les interactions entre acteurs, et permet d'optimiser la prise de décisions et les processus de production, modifiant de façon irréversible la manière dont les consommateurs et les entreprises s'informent, communiquent, produisent et commercent."

Une note d'analyse publiée par France Stratégie en mars 2016 intitulée "Tirer parti de la révolution numérique" dresse un état des lieux des opportunités offertes par le numérique en France, concernant le développement économique, la production de compétences, l'éducation, la formation ou encore les citoyens.
Elle souligne le fait qu'en moins de dix ans, le numérique a révolutionné l'accès à l'information, transformé la vie quotidienne et bousculé les positions acquises dans certains secteurs économiques comme le transport et le tourisme. Néanmoins la révolution numérique est encore loin d'avoir montré toutes ses facettes. Des transformations en profondeur de nos organisations économiques et sociales sont à venir.

Dans le même ordre d’idée, Bpi France souligne le côté "déroutant" du numérique en évoquant la formidable opportunité que celui-ci représente, mais également l’impérieuse nécessité d’intégrer les transformations induites par le numérique afin de faire croitre son entreprise.

Des enjeux quant à l'emploi, aux compétences et aux formations

Déjà en 2013 dans une étude prospective, le Fafiec, opca et octa des métiers du numérique, apportait un éclairage complet des métiers dépendants de sa branche en dressant une cartographie de ces métiers.
Le rapport publié par France Stratégie en juin 2017 intitulé "Vision prospective partagée des emplois et des compétences -La filière du Numérique", va plus loin. Au-delà de la définition de ce qu’est la filière du numérique, il établit un "répertoire des métiers cœur du numérique, qui crée un langage commun et partagé entre des acteurs d’horizons divers et donne une vision des métiers en développement à deux ou trois ans ; et la mise en lumière, à partir de cas concrets, d’une nouvelle approche itérative et en réseau qui doit fonder la relation formation-emploi".

Une redéfinition radicale du jeu des acteurs
"Dans la course que représente la transformation numérique, celui qui fait la course en tête, c'est l'individu, c'est la personne. Les mots "numériques" ou "digital" viennent d'ailleurs de l'univers grand public. On ne parle plus de technologies de l'information ou des NTIC dont l'acteur dominant était l'entreprise, mais du numérique dont l'acteur dominant est la personne."
Source : La transformation numérique de l'économie française – Rapport au gouvernement – Philippe Lemoine – novembre 2014

Des enjeux quant à l'aménagement du territoire

Créé par l’Etat depuis une vingtaine d’années, le Comité Interministériel pour la Société de l’Information – CISI, définit les grandes orientations politiques et les priorités d’action pour l’intégration et le développement des nouvelles technologies. Il évalue les initiatives mises en œuvre et l’état de développement de la société de l’information. Il intervient sur les questions techniques, sociales et juridiques liées aux TIC. Lors de chaque CISI est traitée une thématique différente (ex: la diffusion et la démocratisation des technologies de l'information en 2003 ou encore "amplifier le développement des nouvelles technologies" en 2006).
Ainsi, le Comité Interministériel d’Aménagement et de Compétitivité du Territoire - CIACT, institué auprès du Premier ministre, se prononce sur les objectifs de la politique nationale d’attractivité, de compétitivité et de cohésion des territoires :

  • en anticipant les mutations économiques ;
  • en améliorant l’accessibilité des territoires et en promouvant un aménagement équilibré des espaces ruraux et urbains ;
  • en coordonnant la définition et la mise en œuvre des procédures européennes et des dispositifs contractuels associant l’Etat aux collectivités territoriales dans le champ de l’aménagement du territoire.
L’ensemble des aménagements numériques menés depuis 1997 est recensé au travers du récapitulatif des principales actions de l’Etat dans le domaine de l’aménagement numérique, issu des comptes rendus des différents comités interministériels concernés (CIACT, CIADT, CISI).