Se déplacer, une nécessité pour l’insertion des jeunes résidant en zone rurale fragile


Les zones rurales fragiles occupent près de la moitié de la surface de la Bourgogne-Franche-Comté. La précarité y est plus élevée qu’ailleurs dans la région et touche particulièrement les moins de 30 ans. 171 000 jeunes vivent dans ces zones soit 1 jeune sur 5 à l’échelle régionale, dont la moitié dans la Nièvre et un tiers en Haute-Saône. Leur capacité à se déplacer pour rejoindre un établissement scolaire ou un lieu de travail est déterminante pour leur insertion.

Dans cette étude, l’Insee met en évidence dans ses analyses :
- une vulnérabilité des jeunes dans les territoires en difficulté,
- une meilleure insertion des enfants de cadres, pourtant très peu nombreux,
- des temps de trajet plus longs : 29 % des lycéens sont à plus de 45 minutes de leur établissement scolaire,
- une proximité des grands pôles qui limite les difficultés économiques.

Insee

Catégories : Actualité Régionale - Déposée le 12/2/20

Toute l'actualité liée à Publics

Publics - Déposé le 13/01/2021

La garantie jeunes de demain : un droit ouvert à tous les jeunes

Le Conseil d’orientation des politiques de jeunesse (Copj) a remis le 7 janvier 2021 un rapport contenant 29 propositions sur l’évolution de la garantie jeunes. Le Gouvernement [...]


Publics - Déposé le 02/12/2020

Insertion des travailleurs handicapés : rapprochement de Pôle emploi et Cap emploi

Annoncé lors de la clôture de la Semaine européenne pour l’emploi des personnes handicapées, le rapprochement de Pôle emploi et Cap emploi va [...]


Publics - Déposé le 02/12/2020

Se déplacer, une nécessité pour l’insertion des jeunes résidant en zone rurale fragile

Les zones rurales fragiles occupent près de la moitié de la surface de la Bourgogne-Franche-Comté. La précarité y est plus élevée qu’ailleurs [...]


(3 résultat(s))