Investir dans vos compétences

Le Plan d'investissement dans les compétences

Le grand plan d'investissement 2018-2022

Le Gouvernement s’est engagé dans un Grand plan d’investissement de 57 milliards d’euros, mené tout au long du quinquennat, afin d’accompagner les réformes structurelles et répondre à quatre défis majeurs de la France : la neutralité carbone, l’accès à l’emploi, la compétitivité par l’innovation et l’État numérique.

Le deuxième défi du Grand plan d’investissement, le "Plan d’investissement dans les compétences", vise à "Édifier une société de compétence" et précise les trois conditions à remplir pour se faire :

> donner priorité à des formations longues et qualifiantes susceptibles d’améliorer durablement l’accès des bénéficiaires à l’emploi,

> garantir ensuite aux personnes admises en formation qu’elles bénéficieront d’un accompagnement individualisé, en amont et aussi en aval de la formation elle-même,

> être accompagné d’une transformation de notre système de formation professionnelle suivant une triple logique :

  • de qualité et d’efficacité, avec des exigences élevées en termes de contrôle de résultat et de transparence,
  • de transformation de l’offre de formation,
  • de modernisation du Spe.
… afin d’offrir des formations personnalisées et adaptées.

Doté de 15 milliards de budget sur 4 ans, le Pic est composé de programmes nationaux et de Pactes régionaux négociés entre l’État et les Régions, en associant les partenaires sociaux.

>>

Le Pic vise une logique de transformation permettant à la fois :

1. D’accompagner et de former vers l’emploi un million de jeunes et un million de demandeurs d’emploi peu ou pas qualifiés,

2. D’accélérer la transformation des commandes de formation pour répondre aux besoins des entreprises, grâce à des approches innovantes, agiles et prospectives.

Le Pic porte 3 ambitions

1. Concourir au changement d’échelle afin d'accélérer les transformations et de s'inscrire dans une recherche d'efficacité à travers notamment les actions suivantes :
- outiller la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences : mieux voir pour mieux investir (et mieux orienter),
- donner les moyens aux acteurs de se transformer en injectant des outils ou des
moyens au service de la transformation et de la qualité,
- expérimenter de nouvelles approches et évaluer avant de généraliser,
- doter les actifs d'une visibilité sur leurs compétences en généralisant les systèmes par blocs et en assurant une continuité entre formation initiale et formation continue.

2. Toucher les publics exclus pour les préparer aux évolutions de demain :
- Protéger les plus fragilisés sur le marché du travail en accompagnant et formant en 5 ans un million de chômeurs peu qualifiés et un million de jeunes NEET.

3. Accélérer par l'investissement
les transformations du système de formation professionnelle, en le centrant sur l'individu et en le rendant plus lisible, plus accessible, plus agile et plus innovant :
- financer des parcours de formation renouvelés dans leur conception pour les
publics cibles.

>>

Trois premiers appels à projet ont été lancés en 2018

  • 100% inclusion, promouvoir le meilleur de l’innovation en matière d’inclusion
  •  Le financement d’actions pour favoriser l’intégration professionnelle des réfugiés
  • Prépa apprentissage, assurer la réussite des parcours en apprentissage
>> D’autres appels à projets seront lancés régulièrement, par vagues, tous les quatre ou six mois.